Le Mont Saint-Michel est petit coin de paradis entre la Normandie et la Bretagne. Étant Bretonne, ça me fait mal de dire ça, mais oui, le Mont Saint-Michel est Normand. Et il y a un proverbe que j’apprécie beaucoup qui explique en partie pourquoi…

« Le Couesnon, dans sa folie, a mis le Mont en Normandie »

Vous aurez compris que ce proverbe a très certainement été écrit par un Breton  !

Pour la petite explication, le Couesnon, c’est le fleuve qui borde le Mont. Lorsqu’il est sur la gauche du Mont (comme c’est le cas maintenant), le Mont Saint-Michel est en Normandie, mais lorsqu’il est sur la droite, le Mont est en Bretagne. Une histoire raconte qu’avant, le Couesnon changeait de place en fonction des marées, mais depuis la poldérisation de son embouchure au XIXe siècle, le fleuve a définitivement mis le Mont Saint-Michel en Normandie. Malheureusement, il n’y a aucune trace écrite de ce fait et tout ça reste politique. Mais bon, il restera quand même en partie Breton à jamais… D’ailleurs, certains aiment répondre à ce proverbe en ajoutant « Et dans sa raison, il le rendra aux Bretons ».

L’histoire du Mont Saint-Michel m’a toujours passionnée et est intimement liée à celle de ma famille, si bien que j’ai eu la chance d’y aller une bonne cinquantaine de fois. J’ai même eu l’occasion d’y travailler ! Voici donc quelques conseils, d’une Malouine qui connaît le Mont comme sa poche, pour visiter au mieux la Merveille

Visite du Mont Saint-Michel : mes conseils

  • Commencez par visiter l’abbaye

Que vous soyez croyant, pratiquant, d’une autre religion ou athée, la visite de l’abbaye est un incontournable. La beauté du Mont réside dans l’abbaye et il serait dommage de ne pas aller voir ce trésor architectural. La visite de l’abbaye du Mont Saint-Michel coûte 8€ pour les moins de 25 ans, 10€ pour les « adultes » et est gratuite pour les enfants, mais je vous conseille de rajouter quelques euros pour prendre une visite-conférence. Accompagné d’un guide, vous apprendrez tous les petits secrets de l’édifice. La location d’un audioguide est également possible si vous êtes un peu pressé.

Déambuler à travers ces pièces plus grandioses les unes que les autres, apprendre l’histoire de ce lieu mythique, c’est à chaque fois un véritable plaisir pour moi 🙂

À noter dans vos carnets : l’abbaye est ouverte de 9h30 à 18h et elle est gratuite pour tous le 1er dimanche du mois de Novembre à Mars.

  • Prenez le bus !

Pas forcément un conseil que vous voudrez appliquer à la lettre et pourtant, ca vous ferait économiser pas mal d’argent. Depuis l’ouverture de la nouvelle digue en 2015, l’accès au Mont Saint-Michel est uniquement possible à pied ou en navette. Je m’explique : lorsque vous arrivez au Mont Saint-Michel, vous devrez garer votre voiture dans les parkings qui sont situés à 2km, au minimum. Et malheureusement, le prix des parkings a explosé. Vous devez payer 12€ pour stationner votre voiture (ou 6,50€ si vous restez moins de 2h30, mais ça me paraît impossible si vous visiter le Mont Saint-Michel pour la première fois), puis prendre une navette (gratuite heureusement) qui vous emmènera à 300m du Mont. En revanche, si vous prenez le bus à Pontorson (à 10 minutes du Mont), vous pourrez garer votre véhicule gratuitement dans la ville. Il suffira de régler le ticket de bus (2,80€) et ce dernier vous déposera au même endroit que les navettes l’auraient fait. Pas mal, non ?

visite mont saint michel abbaye
  • Découvrez les petites ruelles de la Merveille

Ce n’est une surprise pour personne, le Mont Saint-Michel est un endroit (largement) visité. Avec ses quelques 3 millions de visiteurs annuels, la foule est bien souvent très dense. Mais sachez que 70% de ces touristes restent dans la rue principale du Mont. Ne faites pas comme eux et baladez-vous dans les endroits cachés de la Merveille 😉 Que vous fassiez le tour des remparts, qui offre une superbe vue sur la baie, ou que vous déambuliez dans les rues alentours, la balade sera forcément plus agréable si vous pouvez mettre un pied l’un devant l’autre sans difficulté.

Mon conseil ? Lorsque vous entrez dans le Mont, prenez le grand escalier sur la gauche après le bureau de poste. Une fois arrivé au petit cimetière, libre à vous de choisir votre chemin. En allant à droite, vous tomberez sur la rue principale. En partant à gauche, vous vous dirigerez vers l’abbaye. Rassurez-vous, la ville est petite, impossible de vous perdre, vous trouverez forcément l’endroit que vous cherchiez au détour d’un virage.

  • Ne mangez pas l’omelette Poulard

Je vais sûrement briser des cœurs et surtout détruire des mythes, mais je me dois d’être honnête avec vous 😉 Je vais juste vous expliquer pourquoi, et je suis sûre que vous comprendrez mon point de vue. Savez-vous ce qu’est une omelette Poulard ? Une omelette battue au fouet, dont les blancs d’œufs ont été montés en neige, rien de plus, rien de moins ! Dans le fameux restaurant qui porte le même nom, cette omelette coûte plus de 30 euros. Entre nous, je trouve que c’est une véritable arnaque. Après avoir essayé de nombreux restaurants au Mont Saint-Michel, je peux vous assurer que vous trouverez bien mieux, et surtout un meilleur rapport qualité-prix, en montant un peu plus haut dans les rues.

Mon conseil d’habituée ? Essayez le Duguesclin qui, en prime, bénéficie d’une superbe vue sur la baie.

  • Visitez la baie du Mont Saint-Michel avec un guide

Je vous ai vanté les mérites de la Merveille, mais savez-vous que le Mont Saint-Michel est situé dans une des plus belles baies au monde ? Il serait dommage de partir sans l’avoir explorée un peu. En revanche, il est hors de question de faire ça par vous-mêmes ! L’accès à la baie est interdit aux touristes sans guide. Et pourtant, chaque année, des dizaines se font piéger et parfois, des accidents mortels arrivent… Je ne veux pas vous faire peur, mais la baie du Mont Saint-Michel peut être dangereuse. Par exemple, on y trouve beaucoup de sables mouvants ! Se faire bloquer les pieds dans le sable, c’est une chose. Mais être bloqué quand la marée monte, c’est dangereux ! Je vous conseille donc de faire la traversée de la baie avec un guide expérimenté qui saura vous protéger contre les éléments naturels.

Ma balade favorite ? La traversée jusqu’à Tombelaine, l’Îlot que l’on surnomme le petit frère du Mont Saint-Michel.

Si vous planifiez une visite du Mont Saint-Michel, ces conseils vous aideront peut-être à organiser votre périple. J’ai essayé de vous parler sincèrement, en évitant les fameux « N’y allez pas le 15 août » (même si c’est vrai) ou « Allez-y quand c’est une grande marée » (même si c’est vrai aussi) ! Peu importe le moment où vous décidez de visiter le Mont Saint-Michel, vous serez forcément charmé par le lieu. Mais évitez quand même le 15 août hein !

Quoi qu’il en soit, écrire cet article m’a donné envie de vous en dire plus sur la Merveille. Est-ce que ça vous intéresserait de connaître d’autres secrets sur le Mont Saint-Michel ?

6 commentaires

Commentez

Hello !

Bienvenue sur Carnets Vanille, mon blog voyage sur lequel tu trouveras de nombreux conseils sur tes destinations préférées. Après avoir eu la chance de vivre à Boston, mais également de connaître la vie à Montréal, j’ai pris le goût de la découverte ! J’aime voyager, en France, mon pays natal, au Québec, région qui m’a adoptée il y a plus d’1 an maintenant, mais aussi dans le reste du monde quand j’en ai l’opportunité.

Carnets Vanille, c’est l’occasion pour moi d’associer mes 2 passions : l’écriture et le voyage. Je vais t’y parler de mes découvertes, te donner des conseils pour visiter les villes que tu prévois de découvrir, mais aussi te donner mon avis sur les meilleurs restos & hébergement.

J’espère pouvoir t’accompagner dans tes rêves d’évasion ! N’hésite pas à naviguer sur le blog et à me laisser une trace de ton passage ;-)

A bientôt,

Sarah,