Le quartier d’Intra-Muros est vraiment mon préféré à Saint-Malo, mais il y a également de belles découvertes à faire non loin de là. La Cité d’Alet (ou Aleth) se situe à quelques centaines de mètres de la vieille ville, près du port des Bas Sablons. Sauvage et plutôt calme, on peut y voir un superbe panorama sur la mer, sur Dinard, mais aussi sur Saint-Malo. Pour la situer, cette pointe se trouve à l’embouchure de la Rance.

Côté historique, la Cité d’Alet abrite également un fort qui a été occupé par les Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Pourquoi visiter la Cité d’Alet ?

Un jour, alors que je venais d’emménager à Saint-Malo,  j’ai pris mon vélo et je me suis rendue à la Cité d’Alet. Il était compliqué de poursuivre avec mon 2 roues, j’ai donc continué à pieds et emprunté un superbe escalier en pierres. La Cité d’Alet se trouve en hauteur, donc il faut grimper un peu pour y accéder, mais le jeu en vaut la chandelle.

Avoir une des plus belles vues sur la Côte d’Émeraude et Intra-Muros

Complètement entourée d’eau, la cité est réellement un petit coin de paradis. On oublie totalement qu’on est en ville et on profite tout simplement de la superbe vue sur la Côte d’Émeraude qui s’offre à nous. Et en prime, on fait un peu de sport, car c’est plutôt vallonné. Mais je vous rassure, il y a aussi pas mal de bancs, tous face à la mer, pour se reposer et observer la vue panoramique.

Découvrir le premier emplacement de Saint-Malo

La presqu’île de la Cité d’Alet a été l’emplacement choisi par les premiers habitants de Saint-Malo avant de transférer, au XIIè siècle, le coeur de l’agglomération dans la ville intra-muros que l’on connait aujourd’hui.

En explorant les recoins de la Cité d’Alet, on peut d’ailleurs tomber sur des petites merveilles historiques. Les festiges de la Cathédrale Saint-Pierre d’Alet par exemple est l’un des plus vieux  lieux de culte du christianisme de la région. Il ne reste plus que des ruines du bâtiment, mais les passionnés d’archéologie adoreront découvrir des témoignages pouvant dater du IVè siècle.

Découvrir le Mémorial 39-45 de la Cité d’Alet

Pendant mon exploration, je suis également tombée sur le Mémorial 39-45 qui se trouve là-bas. Je ne l’ai pas visité, mais il est possible de faire une visite guidée (si ça te intéresse, je vous conseille de te renseigner directement auprès de l’Office de Tourisme de Saint-Malo).

Ce mémorial est installé dans un blockhaus. Sur 3 niveaux, vous pouvez voir des vestiges de la seconde guerre mondiale. J’espère bien aller le visiter un jour et te donner mon ressenti.

En revanche, ce que j’ai pu voir et qui est assez impressionnant, ce sont ces gros blocs en métal, les cloches blindées. Ce qui est frappant, c’est la façon dont ils ont été déformés par l’impact des obus. Comme dans du beurre.
Je trouve ça plutôt déroutant et assez effrayant. Cela témoigne de l’horreur de la guerre et de la puissance de feu des assaillants.

En continuant l’ascension de la Cité d’Alet, vous tomberez sur son fort. Ce dernier a été construit en 1759, mais a été fortement utilisé à partir de 1942 par les militaires. Dorénavant, on trouve un blockhaus qui a été transformé en musée sur les événements qui se sont passés pendant la 2nde guerre mondiale autour de Saint-Malo.

La visite du Mémorial 39-45 coûte 6€ pour les adultes et 3€ pour les enfants. Il s’agit uniquement de visites guidées.

La Cité d’Alet : un lieu de promenade face à la mer

Il n’y a que des petits chemins à la Cité d’Alet. On peut se balader en les suivant, voire même y faire son footing (j’ai croisé pas mal de coureurs). Personnellement, j’ai voulu explorer un peu plus, donc je suis sortie du chemin tracé.
Je me suis retrouvée sur une grande étendue d’herbe qui, étonnamment, était partagée en parcelles. Je me suis un peu demandée ce que c’était jusqu’à ce que je comprenne qu’il s’agissait d’un camping. Et oui, il est possible de louer un emplacement pour quelques jours. C’est entouré de végétation assez haute donc je ne suis pas sûre qu’il y ait vue mer, mais le cadre est quand même sympa.

Bon par contre, j’ai un peu galéré pour retrouver le chemin que j’avais quitté. Bah oui, le camping avait clôturé une bonne partie de son terrain…

La Cité d’Alet, c’est un coin sublime qui est entouré par d’autres beaux endroits.

D’un côté, se trouve la Tour Solidor. Cette tour, qui abritait un musée il y a quelques temps encore, est face à la mer. Il est possible de la rejoindre après avoir traversé la Cité d’Alet. Sachez que pour les moins sportifs, elle est aussi accessible par la route.

Bien évidemment, en revenant sur vos pas, vous pourrez profiter de la superbe vue sur Intra-Muros. La vieille ville est à 2 pas de la Cité d’Alet, c’est pourquoi je la conseille vraiment à tous les visiteurs de passage dans la Cité Corsaire. D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus, je vous conseille ma liste des 16 choses à faire Intra-Muros !
C’est dépaysant car c’est un environnement différent, mais tout aussi charmant. Pour une balade, un footing ou juste pour prendre de belles photos, la Cité d’Alet est l’endroit idéal.

Commentez